Depuis les années 1950, la demande de fibres chimiques n’a cessé d’augmenter. Cela a poussé l’aiguilletage à se développer. Cette technique consiste à transformer par machine des fibres synthétiques telles que le polyester pour en faire des feutres aiguilletés. L’apparition de nouvelles fibres est alors synonyme de nouveaux horizons en ce qui concerne le feutre aiguilleté.

Ces feutres sont hautement résistants faces aux produits chimiques, aux températures, aux frottements et à l’usure.